Create a Joomla website with Joomla Templates. These Joomla Themes are reviewed and tested for optimal performance. High Quality, Premium Joomla Templates for Your Site

A livre ouvert

« A livre ouvert / wie ein offenes Buch »

Facebook live en direct du SINE / CINE de Bussière, organisé avec l’Association A livre ouvert / wie ein offenes Buch et la Librairie Kléber.

Dans la littérature, de nombreux textes fondateurs et inspirants jalonnent les chemins de l'engagement pour aller vers un avenir plus respectueux de notre environnement. De Montaigne à Ivan Illich en passant par Albert Schweitzer, ces lectures nous interrogent sur la responsabilité de chacun et nous font vibrer au rythme des mots qui rendent hommage à la planète.

Venez découvrir le roman d'Ivan Illich, « Énergie et équité ». Dans cet ouvrage Ivan Illich relève que, passés certains seuils, a production de services devient aussi destructrice de la culture, que la production de biens matériels l’est de la nature. Dans ce texte visionnaire, il établit les fondements de ce que sera la pensée écologique moderne. Penseur de l’écologie politique, Ivan Illich met en garde ses contemporains contre la crise de l’énergie qui les menace et contre les dérives de la productivité galopante, incontrôlable et dévastatrice pour les structures sociales.

Avec la participation de Thierry Jobard (Libraire) et Maurice Wintz (Alsace Nature).

Lectures : Aline Martin et Jean Lorrain

#écologie #respect #responsabilité #planète #menace #lecture #littérature 

Juliette Lelieur, juriste française, ansi que Luca Pfaff, musicien suisse seront nos invités, pour échanger aux côtés d’Aline Martin et Laure Werckmann.

En novembre, l’Allemagne pointait la France du doigt en épinglant les incohérences des décisions prises lors du second confinement : interdiction de nager dans l’océan, fermetures de rayons entiers dans des supermarchés bondés, infantilisation de la population par un système complexe d’attestation… La verticalité d’un système politique centralisé couplé à une technocratie toute-puissance avait transformé la France en Absurdistan.

La crise qui dure combinée à la crainte des gouvernements européens de se voir accuser de ne pas avoir fait assez pour protéger les populations du virus ont semblé avoir fait de l’Absurdistan lui-même un virus, que se transmettent, même par visioconférence interposée, les dirigeants européens.

En décembre, un ami allemand m’écrivait, alors que le gouvernement allemand s’était aussi résolu à un confinement : « Absurdistan ist jetzt auch bei uns. »

Que traduit cette soudaine internationalisation de l’Absurdistan un peu partout en Europe ? Pour sûr pas une extension des zones concernées par le virus, car celui-ci a été élevé au rang de pandémie dès le mois de mars et circule déjà dans tous les pays européens. Serait-elle le signe de l’avènement d’une technocratie qui avait déjà gangréné Bruxelles et qui fait qu’aujourd’hui nos dirigeants regardent plus les chiffres que l’état et les aspirations réelles de la population ? Serait-elle aussi le reflet de nos sociétés, qui ont implicitement établi une hiérarchie des valeurs, et qui fait que certains secteurs sont considérés comme secondaires ou non essentiels ? Serait-elle le résultat de la peur de nos dirigeants face à une population qui, dans des aspirations contradictoires, attendrait d’être protégée de tout et n’accepterait aucune concession ? Serait-elle l’aveu d’un échec de nos politiques à tenir un discours de vérité et d’humilité ? serait-elle l’aveu d’un manque de moyens dans la mise en œuvre de la démocratie ?

Ce sont ces questions dont nous débattrons ce soir là des perspectives internationales entre France, Allemagne et Suisse. 

Cet hommage à Claude Vigée sera constitué d'échanges et de lectures aux côtés de Aline Martin, Charles Fichter et Jean Lorain.

« Homme de verbe et de conviction, il était l’une des grandes voix de la poésie française et juive ouverte sur l’histoire et la destinée du peuple auquel il appartenait. Il est mort le 2 octobre, à l’âge de 99 ans. » Patrick Kéchichian

« Dans les ténèbres du siècle, la lutte avec l'ange. » Vigée a 20 ans en 1941,il est à Toulouse face à son destin de fugitif juif. Il s'identifie à Jacob luttant avec l'ange dans la nuit, au moment de passer le gué. Le recours à cette figure biblique permet au poète d'assumer son destin. « Etre juif ou poète, c'est tout un. »

#claudevigée #hommage #poète #poésie #littérature #lectures #histoire

Basé sur l'essai du même nom de l'anthropologue Pascal Boyer, Joseph Béhé a composé ce roman graphique.
"Et l'homme créa les dieux", publié chez Futuropolis après 8 ans de travail, parle du rapport entre les humains et le divin.

"Pourquoi existe-t-il des religions dans le monde ? Ont-elles une origine commune ? Pourquoi les gens sont-ils croyants ? Nous sommes ici face aux interrogations les plus fondamentales, les plus intemporelles et peut-être les plus cruciales pour l’avenir des hommes sur la terre."

#romangraphique #BD #anthropologie #religions #divin #pascalboyer

Christian Hahn est un producteur, animateur et réalisateur de télévision. Il est également comédien, chanteur, auteur et metteur en scène. Il s'intéresse grandement à l'Alsace et ses participations à la télévision et au théâtre sont variées. 🎭

Table ronde exceptionnelle :
- Michel Reinhardt, président du Maillon
- Sacha Vilmar, jeune metteur en scène
- Daniel Knipper, ingénieur lumière
- Ariane Matiakh, cheffe d’orchestre
Lectures : Aline Martin & Maxime Pacaud
Musique : Jérémy Lirola

« Quoi qu’il en coûte ». Tel est le leitmotiv favori du Président de la République. On donne de l’argent par-ci, par-là, pour indemniser les décisions de fermeture « imposées par la pandémie ». D’abord, il faut rappeler que la pandémie n’a rien imposé, mais que toutes ces fermetures sont des choix, et que ces choix doivent être assumés. Ensuite, indemniser est une chose, mais cela part d’un présupposé « néo-capitaliste » selon lequel le travail n’a de valeur que monétaire et qu’il suffit de laisser les gens chez eux, ou de leur donner de l’argent, pour pouvoir les mettre au chômage forcé, ou pour pouvoir changer brutalement les modalités de leur métier. Or il y a des gens pour qui le métier est un choix assumé, constitutif de leur existence. Oserait-on dire : une passion.
S’il est bien une catégorie de personnes pour qui le métier est par définition une vocation et une passion – aussi contraignantes que puissent en être les conditions –, ce sont bien les acteurs du secteur culturel. Or voilà que depuis près d’un an, les théâtres, opéras, cinémas et musées sont à l’arrêt. Ou presque. Une vague reprise cet été, car beaucoup de festivals avaient annulé leur programmation avant même de savoir s’ils pourraient la tenir. Quelques spectacles donnés en jauge réduite et en configuration modifiée (distances physiques sur scène) en début d’automne. Et depuis, plus rien… le vide...

La chronique s’articulera en trois grandes séquences :
- La situation psychologique et financière du secteur culturel
- L’art sans public ?
- Comment rebondir ?

Tous les mercredis jusqu'à Noël, découvrez des contes pour enfants ! Dernier rendez-vous ce mercredi à 15h. La comédienne Emeline de la Porte des Veaux et le musicien Fabrice Kieffer vous proposent de découvrir la sélection de Natacha de Menditte, responsable du rayon jeunesse de la librairie Kléber, qui nous a également confié son coup de cœur :

« Boréal express, de Chris Van Allsburg, est mon album de Noël préféré. Chaque année depuis sa parution, je le recommande sans faute et il figure en bonne place sur la table Noël. Cette histoire merveilleuse enchante les enfants car elle leur raconte leur rêve le plus beau : partir en voyage au pays du père Noël ! Mais le Boréal Express embarque aussi les grandes personnes qui pensaient avoir perdu de vue l’enfant qu’ils étaient. Rares sont les histoires dont la lecture réunit petits et grands dans la même émotion ! Ce voyage est inoubliable !

Prêts à partir ? » Natacha

Vous découvrirez aussi « La robe de Noël » de Satomi Ichikawa, « Qui a mangé le Père Noël ? » de Agnès Bertron-Martin et Marie Desbons et « La veille de Noël au Pays des Merveilles » de Carys Bexington et Kate Hindley.

 

Ière partie

 

- Annabelle Galland et Alain Ligier

 

- Del Aguila y Amigos

 

- Roger Siffer

 

- Guy Riss et Arthur Gander

 

- Alexandre Sigrist accompagné de Romain Pivard et Fabrice Kieffer

 

- Michel Jermann

 

 

IIème partie

 

- Railo Helmstetter

 

et Francko Reinhardt

 

- Aline Martin et François Wolfermann

 

- Noufissa Kabbou, Emmanuel Simula et Pierre Isenmann

 

- Hélène Schwaller, Émeline de la Porte des Vaux et Maxime Pacaud

 

accompagnés de Romain Pivard et Fabrice Kieffer

 

- Christian Hahn

 

Avec le soutien de l'OLCA, Office pour la Langue et les Cultures d'Alsace et de Moselle, la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg, la Région Grand-Est, la DRAC Grand-Est et du Département du Bas-Rhin, ainsi que du Conseil culturel d'Alsace et du Crédit Mutuel Gutenberg