Create a Joomla website with Joomla Templates. These Joomla Themes are reviewed and tested for optimal performance. High Quality, Premium Joomla Templates for Your Site

A livre ouvert

« A livre ouvert / wie ein offenes Buch »

Évènement de A livre ouvert / ein offenes Buch, Librairie Kléber Salle Blanche et Bibliothèques Idéales - Samedi 4 septembre 2021 à 17h

Cité de la musique et de la danse de Strasbourg

#Aragon #Littérature #Art #Surréalisme

Denise Kahn - Lévy - Naville est une intellectuelle. Son œuvre de traductrice et sa correspondance sont à découvrir ! Amie et cousine de Simone Kahn, qui deviendra plus tard l’épouse de Breton, passionnée de littérature allemande et d’art, traductrice, sa défense de l’absolu inspire les surréalistes bien au-delà de Strasbourg. Et Aragon très vivement !

Rencontre proposée par l’association À livre ouvert/wie ein offenes Buch avec le soutien de l'OLCA, présentée par Charles Fichter et interprété par Aline Martin, Jean Lorrain et François Wolfermann.

Cité de la Musique et de la Danse / Salle 20

🎙Médiateur : Vanessa Tolub.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le poète alsacien Maxime Alexandre qui se met peu à peu à écrire en français fait la connaissance de Louis Aragon. Celui-ci invite Alexandre à le rejoindre à Paris. Qu’à cela ne tienne, le poète alsacien débarque dans le Paris des Années folles et rencontre la bande d’Aragon, celle de Breton, Desnos et Péret.

Futurs surréalistes tous les deux, Aragon et Alexandre demeurent fondamentalement différents. Mais si l’œuvre d’Aragon est incomparablement plus foisonnante que celle de Maxime Alexandre, Aragon n’oubliera pas Alexandre. L’inverse va de soi. Portraits croisés d’un compagnonnage qui débute à Strasbourg et qui se poursuit aujourd’hui sur la scène des Bibliothèques idéales.

Rencontre et lecture dans le cadre du cycle “Aragon, l’Alsacien” proposée par l’association À livre ouvert/wie ein offenes Buch avec le soutien de l'OLCA, présentée par Charles Fichter et interprétée par Aline Martin et Jean Lorrain.

📆 Jeudi 2 septembre 2021 à 18h

📍Cité de la Musique et de la Danse

Bibliothèques idéales / Via Storia

 

 

 

Claude Vigée - "Être juif ou poète, c'est tout un."
 
« Toute vie, toute poésie ne sont que remontée vers l’origine inexistante. L’averse de l’aube sur Jérusalem, aujourd’hui est aussi proche, aussi insaisissable, que la pluie de campagne, jadis, en Alsace. Jamais je n’ai quitté ma patrie. Jamais je n’y parviendrai. »
 
Concert-lecture
Musique : Anne Schlick et Fabrice Kieffer; Matskat et Dimauro Swing; Charlotte Vix et Laura Strubel
Lecture : François Wolfermann et Aline Martin
 
Une coréalisation A livre ouvert/wie ein offenes Buch et OLCA – Office pour la langue et les cultures d’Alsace.
 
Avec le soutien de la Région Grand Est, la Ville de Strasbourg, la DRAC, Grand Est et la Collectivité européenne d’Alsace.

 

 

 

 

« Le monde va finir ; la seule raison pour laquelle il pourrait durer, c’est qu’il existe… » Cette citation extraite des Fusées (œuvre posthume de Baudelaire) fait partie des textes que Walter Benjamin retient pour nous parler de « son » Baudelaire, dans sa dernière conférence à Pontigny en 1939 : « Telle était la sensibilité de Baudelaire. Elle lui a valu une expérience qui porte la marque de l’originalité essentielle. C’est le privilège de celui qui, le premier, a mis le pied sur une terre inexplorée et qui en a tiré pour ses notations poétiques, une richesse non seulement singulière, mais aussi de portée surprenante. »

Nous fêtons le 200ème anniversaire de la naissance de Baudelaire, en donnant à l’entendre dans la lecture que fait Benjamin de son œuvre.

Deux vies écourtées, deux œuvres inachevées qui se croisent et, de façon prophétique, mettent à l’épreuve notre présent.

Lecture musicale avec Jean Lorrain, Aline Martin, François Wolfermann et Grégory Ott au piano de la chapelle de l'Eglise Saint-Guillaume, Strasbourg.

Frédéric Apffel au son, Nelly Stefan à l'image

Aragon fut poète, journaliste, romancier. Quelques-uns de ses textes ont été mis en musique par Brassens, Ferré ou Ferrat. Ces chansons, ainsi que d’autres poèmes bouleversants tombés dans l’oubli, gagnent à être replacés dans le contexte de l’époque.

Surréaliste, puis membre du Parti Communiste, il se soumet progressivement aux orientations de Moscou en littérature. Il fait partie des intellectuels solidaires de la République espagnole et pleure ses poètes. Mobilisé pendant la « drôle de guerre », il est au front et tente de résister en 1940. Le « poète casqué » redeviendra poète tout court. Grâce à l’éditeur Pierre Seghers, et parce que le Parti communiste s’engage dans la Résistance après la rupture du pacte germano-soviétique, il se retrouve au cœur d’un mouvement qui veut, comme en Espagne, faire de la poésie une arme contre l’occupant. Avec Elsa Triolet, il mène une existence dangereuse, défiant et trompant la censure, tissant des réseaux. Ce faisant, il recrée des solidarités et des connivences, redécouvre la géographie et l’histoire de France. Il réhabilite la nation et la rime, la longue tradition dans cet « étrange pays » du chant populaire et de la poésie savante – et chante Les Yeux d’Elsa.

Lecture-présentation avec Charles Fichter, Jean Lorrain et Aline Martin

Grâce au soutien de la Ville de Strabourg-Eurométropole, du Conseil Départemental du Bas-Rhin, de la Région Grand-Est et de la DRAC Grand-Est

De « La langue perdue des Alsaciens, à « Quand j’étais petit, j’étais catholique » avec humour et détachement, Pierre Kretz, d’une manière presque scientifique, nous rapporte comment on se construit parfois !

« Il s’agit moins d’un regard sur l’Alsace que de la façon même de la regarder. »

Il remonte de ce qui est souvent sous nos yeux, quasi usuel, vers sa secrète fabrication. Il arrive à déplacer les enjeux. Et, si on écoute bien, ces enjeux sont étonnamment bien ailleurs et aujourd’hui.

Une lecture en musique, avec François Wolfermann, Aline Martin et Romain Pivard au saxophone

Une proposition A livre ouvert/wie ein offenes Buch

Avec le soutien de la Ville de Strasbourg, la Région Grand Est, la DRAC Grand Est et du Département du Bas-Rhin